paye

paye

paye [ pɛj ] ou paie [ pɛ ] n. f.
• 1175; de payer
1Action de payer (des salariés ou employés). « Le samedi, jour de paye » (L. Daudet)(cf. La sainte-touche).
Fam. Temps écoulé entre deux payes. Loc. Il y a une paye, cela fait une paye qu'on ne l'a pas vu : il y a longtemps.
2Ce qu'on paie aux militaires ( 1. solde), aux salariés ou employés ( salaire). Toucher sa paye. Avoir une bonne paye. Feuille, bulletin de paye. « Les ouvriers comprenaient souvent mal leur feuille de paye à cause d'un jeu merveilleusement subtil d'amendes, de retenues, de petits vols » (Nizan).
⊗ HOM. Peille; paix, pet.

paye ou paie nom féminin Action de payer un employé, un ouvrier, etc. : S'occuper de la paye du personnel. Salaire, somme touchée : Dépenser toute sa paye.paye ou paie (difficultés) nom féminin Prononciation Dans l'expression soignée : [&ph100;ɛ] comme dans paix, pour les deux graphies. Dans l'expression courante : [&ph100;ɛ] pour paie ; [&ph100;ɛ&ph94;], comme dans veille, pour paye. Orthographe Paie est aujourd'hui l'orthographe la plus fréquente. Paye demeure correct. ● paye ou paie (expressions) nom féminin Familier. Ça fait une paye, ça fait très longtemps : Ça fait une paye que je le connais.paye ou paie (homonymes) nom féminin p nom masculin invariable paie forme conjuguée du verbe payer paient forme conjuguée du verbe payer paies forme conjuguée du verbe payer pais forme conjuguée du verbe paître paît forme conjuguée du verbe paître paix nom féminin pet nom masculinpaye ou paie (synonymes) nom féminin Action de payer un employé, un ouvrier, etc.
Synonymes :
- émoluments

paie ou paye
n. f.
d1./d Action de payer (un salaire, etc.).
d2./d Salaire, solde. Toucher sa paye.
————————
paye
n. f. V. paie.

⇒PAYE, PAIE, subst. fém.
A.Vieilli. Action de payer un militaire, un ouvrier ; usuel, action de payer tout salarié; résultat de cette action. C'est jour de paye. [Le gardien du Père-Lachaise:] Le vieux (...) pleurait de rage de voir que ses canonniers l'avaient laissé. Cependant, vers le soir, il lui en revint quelques-uns à l'heure de la paye (A. DAUDET, Contes lundi, 1873, p.181). Afin d'assurer la rentabilité maximum de ces équipements, il est envisagé de leur confier d'autres tâches, notamment la paie du personnel (Admin. P. et T., 1964, p.40).
B. —Rétribution versée aux militaires (synon. prêt, solde), aux ouvriers (synon. salaire); salaire versé à intervalles réguliers à tout employé accomplissant régulièrement un travail. Synon. traitement. Toucher sa paye; dépenser toute sa paye. Périclès a fait une loi en vertu de laquelle tous les soldats de l'armée de terre et de mer recevront une paye (COUSIN, Hist. philos. mod., t.2, 1846, p.55). Le ménage avait en poche dix louis d'or. Il avait gagné en un jour la paye d'un mois de travail (SADOUL, Cin., 1949, p.44).
Bulletin, feuille, fiche de paye. Attestation écrite délivrée par l'employeur à l'employé et justifiant le paiement du salaire. Synon. bulletin de salaire. En fin de période, le compte de l'ouvrier est établi sur une feuille de paye (VILLEMER, Organ. industr., 1947, p.164). L'établissement des fiches de paie (H. BAZIN, Vipère, 1948, p.113):
1. J'ai entre les mains le bulletin de paye d'un navigateur d'Air France (...). Le destinataire se borne en général à prendre connaissance du dernier chiffre, bien encadré.
J. PERRET, Bâtons dans les roues, Paris, Gallimard, 1953, p.211.
Livre de paye. Registre tenu par l'employeur et sur lequel figurent toutes les indications contenues dans l'ensemble des bulletins de paye du personnel de l'établissement. Une loi institue le «livre de paie», dont les inspecteurs du travail pourront exiger à tout moment communication (L'OEuvre, 21 juin 1941).
Haute paye. Indemnité supplémentaire versée aux militaires rengagés et, p.ext., tout salaire supérieur à un salaire normal. Pour les militaires actuellement en service (...) le droit à la haute paye (...) n'est ouvert qu'à partir du début de la quatrième année (J. O., Loi rel. recrut. arm., 1928, p.3822):
2. Le remueur [de bouteilles de champagne] touche la plus haute paie: six francs (...). Il vit comme un rat dans les galeries désertes où rien ne s'entend que le bruit des bouteilles secouées par le mouvement d'horlogerie de ses poignets.
HAMP, Champagne, 1909, p.157.
P. méton., au plur. Les hautes paies du régiment. Soldats ou officiers de grade inférieur qui touchent cette indemnité (d'apr. Ac. 1935).
Morte-paye. ,,Vieux domestique qu'on entretient dans une maison sans qu'il n'y fasse aucune fonction ni ne rende aucun service ; au plur. ceux qui ne peuvent pas payer la contribution à laquelle ils sont imposés. Il faut tenir compte des mortes-payes`` (Ac. 1835, 1878).
C.Pop. et fam. Une paye. Laps de temps compris entre deux payes et, p.ext., temps très long. Au temps déjà bougrement lointain (je te parle de 30, 35 ans —une paye!) où... (M. STÉPHANE, Ceux du trimard, 1928, p.14). Moi d'abord d'avoir tâté, avec Popaul, la vadrouille, ça me débectait complètement de rester ensuite comme ça assis pendant des heures et des payes à écouter des inventions (CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p.126).
Loc. Cela fait une paye. Cela fait longtemps. Je suis charbonnier depuis dix-sept ans. Ça fait une paye (GIONO, Bonh. fou, 1957, p.126).
D.P. méton., fam. Personne qui paie (bien ou mal). Synon. payeur. C'est une bonne, une mauvaise paye. Pauline Dubourg, blanchisseuse, dépose qu'elle a connu les deux victimes pendant trois ans, et qu'elle a blanchi pour elles pendant tout ce temps (...). C'étaient de bonnes payes (BAUDEL., Hist. extr., 1856, p.14). [Le père Antiq:] —(...) Balandran est mauvaise paye (...) mais aujourd'hui, vive la joie! je lui prêterai ses cent écus! (ARÈNE, Tor Entrays, 1876, p.187).
Proverbe. D'une mauvaise paye on tire ce qu'on peut. Il faut savoir se contenter de la somme même modeste que peut vous verser un débiteur.
Prononc. et Orth.:[(j)]. MARTINET-WALTER 1973 [], [] (14/10). Étymol. et Hist. 1. Ca 1150 paie «apaisement» (Thèbes, éd. G. Raynaud de Lage, 8753) —XIIIes., v. T.-L.; 2. 1176-81 «action de payer» ici au fig. (CHRÉTIEN DE TROYES, Chevalier Charrette, éd. M. Roques, 6893); 1227 au propre (GUILLAUME LE CLERC, Besant, éd. P. Ruelle, 2971); 1464 «solde d'un soldat» (Jean de Reilhac, I, 158 cité ds BARTZSCH, p.112); 3. 1640 une mauvaise paye «un mauvais payeur» (OUDIN Ital.-Fr.); 4. 1883 arg. «longue période» (d'apr. CHAUTARD Vie étrange Argot, p.529); 1928 (LACASSAGNE, Arg. «milieu», p.153). Déverbal de payer. Fréq. abs. littér.:149. Bbg. DAUZAT Ling. fr. 1946, p.13.

paye [pɛj] ou paie [pɛ] n. f.
ÉTYM. XIIe; de payer. REM. La forme paie paraît d'un usage plus soutenu, paye plus familier.
1 Action de payer (les militaires, les ouvriers). || C'est jour de paye. || Fermer les ateliers après la paye (→ Métallurgiste, cit. 2). || La paie a lieu chaque quinzaine, chaque mois.
1 Sur le boulevard de la Chapelle, et dans tout le quartier de la Goutte-d'Or, la paye de grande quinzaine, qui tombait ce samedi-là, mettait un vacarme énorme de soûlerie.
Zola, l'Assommoir, III, t. I, p. 117.
2 Il suffit d'aller le samedi, jour de paye, à la porte des grands établissements industriels, qui foisonnent dans la banlieue de Paris, pour surprendre sur le vif, la grand'pitié des malheureuses, attendant leur homme à la sortie (…)
Léon Daudet, la Femme et l'Amour, I.
Fam. Temps écoulé entre deux payes, surtout dans les loc. fam.Il y a une paye, ça fait une paye : il y a longtemps. Au plur. Rare (stylistique) :
2.1 Il paraît que c'était très sérieux… qu'on pouvait compter sur ce pote, ce Clodo médecin… le Doctor Clodovitz en question… qu'ils se connaissaient depuis des payes…
Céline, Guignol's band, p. 114.
2 Ce qu'on paie; rétribution versée aux militaires ( Prêt, solde), aux ouvriers ( Salaire). || Matelot qui a touché sa paye (→ Nocer, cit.), qui dépense toute sa paie. || Feuille, bulletin de paye d'un ouvrier : bulletin de salaire. || Haute (cit. 44) paye : paye élevée, gros salaire.
(1903). Par métonymie. || Les hautes payes du régiment : les militaires recevant de hautes payes.Morte paye. Morte-paye.
3 Je ne pus m'empêcher de devenir un habitué de cet endroit. Toute ma paye y passait.
Céline, Voyage au bout de la nuit, p. 209.
4 Les ouvriers comprenaient souvent mal leur feuille de paye à cause d'un jeu merveilleusement subtil d'amendes, de retenues, de petits vols.
P. Nizan, le Cheval de Troie, I, VI.
3 Vx, fam. Celui qui paie (bien ou mal). || C'est une bonne, une mauvaise paye.Prov. D'une mauvaise paye on tire ce qu'on peut : il faut se contenter du peu que les gens sont capables de vous donner.
COMP. Surpaye.
HOM. (De paie) V. Paix. — (De paye) V. Peille.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Нужен реферат?

Regardez d'autres dictionnaires:

  • paye — paye …   Dictionnaire des rimes

  • payé — payé …   Dictionnaire des rimes

  • payé — payé, ée (pè ié, iée) part. passé de payer. 1°   Acquitté, en parlant d une dette. Une forte somme payée par le débiteur.    Cela est bien payé, n est pas payé, se dit d une chose dont on offre tout ce qu elle vaut, ou moins cher qu elle ne vaut …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • paye — Paye. s. f. Ce qu on donne aux gens de guerre pour leur solde. Donner la paye aux troupes. paye de Capitaine, de Lieutenant, d Enseigne, &c. Un Lieutenant qui tire paye de Capitaine, qui a paye de Capitaine. On retient tant a chaque soldat sur sa …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Payé — Saltar a navegación, búsqueda El payé (vocablo guaraní), es la más popular de las creencias tradicionales de la Provincia de Corrientes. Se trata de un amuleto destinado a lograr fatalmente determinado objetivo y que es confeccionado por un… …   Wikipedia Español

  • PAYE — Employees pay Schedule E income tax and the employer is responsible for deducting the tax due (in accordance with the employee s allocated tax code) and paying it to the Inland Revenue. Certain records must be kept by the employer for the benefit …   Law dictionary

  • payé — Payé, [pay]ée. participe. Il a les significations de son verbe. On dit prov. Tant tenu, tant payé, pour dire, qu On ne doit de salaire à un ouvrier qu à proportion du temps qu on l a fait travailler. Et proverb. pour dire, qu On n est pas obligé… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • PAYE — [ˌpi: eı waı ˈi:] n [U] BrE pay as you earn a system for paying tax in which tax is taken from workers wages and paid directly to the government …   Dictionary of contemporary English

  • Paye — Le nom est surtout porté dans l Ouest (49, 35). On le rencontre aussi en Belgique. Sens incertain. On peut y voir une variante graphique du mot paille , ou un dérivé du verbe payer . Dans les deux cas, le sens n est pas très clair …   Noms de famille

  • payé — (De or. guar.). 1. m. NE Arg.) y Par. hechizo (ǁ práctica de los hechiceros). 2. NE Arg.) talismán …   Diccionario de la lengua española

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”